Les orphelines d'Abbey Road (tome 1)

Publié le par Maëlle

Bonjour, petit mercredi après-midi tranquille pour écrire....

Je vais vous présenter une livre du prix des bouquineurs d'Armor : les orphelines d'Abbey Road _ le diable vert_

Description : auteur : Audren

éditions : l'école des loisirs

note : 5/10

Impression : Très moyenne...

J'ai bien aimé la moitié du livre : on nous parle d'orphelines qui vivent dans un logement religieux, et qui sont, pour certaines, malheureuses. De plus, je m'identifie très facilement à certains personnages. Mais ces identifications sont trop brèves et les évènements qui suivent ne m'ont donc pas touché !

Malheureusement, dans la deuxième moitié, ces petites filles vont découvrir un monde imaginaire on va donc rentrer dans un monde très étrange. Je n'ai pas aimé le fait de changer radicalement de cadre. Les personnages passent d'un endroit à un autre (ou d'un monde à l'autre), sans explications ! De plus, de nombreux évènements vont se mélanger : des faits inexplicables vont se produire...

Ce tome a une suite qui est déjà sortie. Je compte la lire pour essayer de changer mon avis (négatif !) sur cette trilogie !

Résumé : L’orphelinat d’Abbey Road ne s’est pas toujours appelé ainsi. Son véritable nom, il vaut mieux ne pas le connaître. Il vaut mieux ne pas poser de questions, non plus, ni sur ce sujet ni sur aucun autre. Soeur Ethelred n’aime pas que les enfants posent des questions. Elle dit que Dieu apportera toutes les réponses. Ses réponses à elle, ce sont les punitions. Ce soir, comme chaque soir, les pensionnaires ont dit leur prière et sœur Ethelred a coupé l’électricité dans le dortoir. Mais Joy ne peut pas dormir. Elle pense au souterrain que son amie Margarita a découvert sous l’abbatiale. Qu’y a-t-il au bout de ces couloirs qui sentent le soufre ? Pourquoi Prudence ne parle-t-elle plus depuis qu’elle les a visités seule ? De quoi a-t-elle si peur ? D’où vient cette étrange brûlure sur son bras ? Que cache le mince sourire de Lady Bartropp, la bienfaitrice de l’orphelinat ? Et pourquoi la petite Ginger chante-t-elle sans cesse une chanson en latin sans même s’en apercevoir ? Les réponses sont peut-être là, tout près, dans un autre monde.

Faites vous vous même votre impression (et faites la moi partager!)

Les orphelines d'Abbey Road (tome 1)

Publié dans Lecture

Commenter cet article